Vous êtes ici : Accueil > EuphoriaNous sou­te­nir > Livre d’Or

Livre d’Or

Vous pou­vez nous envoyer vos témoi­gnages par cour­rier pos­tal — une petite carte nous fait tou­jours grand plai­sir ! —, par cour­riel ou via notre page de contact, et nous les pla­ce­rons ici. Un très grand mer­ci pour votre sou­tien et vos encouragements.

Me trou­vant dans une situa­tion très dif­fi­cile, j’ai trou­vé du sou­tien et de l’aide qui m’ont aidé à sur­mon­ter un moment vrai­ment dur, je suis vrai­ment recon­nais­sante envers l’association Euphoria qui, de façon dés­in­té­res­sée, vient au secours des gens défa­vo­ri­sés. Merci mille fois et que Dieu vous bénisse. Elizabeth

Merci ! Une si belle et grande Écoute. Je me sen­tais vide et un peu déso­rien­tée, et voi­là Euphoria qui se pré­sente à moi. Il y a des choses qui par­fois ne s’ex­pliquent pas, juste prendre la main ten­due. L’association Euphoria m’aide énor­mé­ment, de par l’o­reille dont j’ai besoin per­son­nel­le­ment. Et de ce coup de pouce énorme pro­fes­sion­nel ! Une excel­lente asso­cia­tion qui sait avan­cer en réseau et par­tage. Je gar­de­rai tou­jours au fond de mon cœur et ma tête ce que l’as­so­cia­tion fait pour moi. Sylvia

Merci pour (…) tout ce que vous avez fait pour LoveAge, qui sans vous n’au­rait pas vu le jour. Francis Gerber, pré­sident de l’as­so­cia­tion LoveAge

Il y a quelques années, j’é­tais venu vous voir et vous m’a­vez aidé et sou­te­nu dans un moment dif­fi­cile. Grâce à vous, ma situa­tion s’est amé­lio­rée, j’ai retrou­vé un emploi et, aujourd’­hui, ma femme est enceinte. Je n’ai jamais oublié l’aide que vous m’a­vez appor­té et je vou­lais vous en remer­cier. Un béné­fi­ciaire

Votre écoute et vos conseils me redonnent l’espoir de vivre. Votre géné­ro­si­té et vos dons ali­men­taires m’ont beau­coup aidée durant les fins de mois. Votre aide morale et finan­cière m’ont don­né force et cou­rage pour conti­nuer à vivre digne­ment (…). Du fond du cœur, je vous remer­cie infi­ni­ment, sin­cè­re­ment, de votre gen­tillesse. C’est un grand baume d’amour qui réchauffe l’âme. Une béné­fi­ciaire

Les vête­ments que vous m’avez offerts sont une béné­dic­tion durant cette période dif­fi­cile pour nous, et main­te­nant que l’hiver arrive. Les vête­ments d’enfants sont magni­fiques, et la veste va bien m’aider. Sans comp­ter votre sou­tien qui va droit au cœur. Un grand mer­ci. Une famille

Euphoria est une asso­cia­tion unique. Elle ne découpe ni l’aidé ni l’action offerte en ron­delles. Les limites de leur aide dépend de l’être qu’ils ren­contrent et non des limites posées par une ins­ti­tu­tion… Il y a une pro­fonde intel­li­gence de la per­sonne qu’ils accueillent… C’est extrê­me­ment rare et incroya­ble­ment pré­cieux… C’est pour­quoi, dans le réseau sani­taire gene­vois, ils sont uniques. Je les remer­cie de tout cœur d’exister et leur sou­haite longue vie, on a besoin de cette asso­cia­tion. Valérie

La phi­lo­so­phie et l’humanisme d’Euphoria m’ont vrai­ment impres­sion­né. Cela sur­prend d’être enfin trai­té comme une per­sonne, d’être consi­dé­ré en être humain quand on a besoin d’aide. Vous m’avez ren­du cou­rage et espoir. Un béné­fi­ciaire

L’association Euphoria est un très bel exemple de véri­table soli­da­ri­té, d’altruisme consé­quent. Voilà quelques rares per­sonnes qui, depuis plus de six ans, par­tagent leur temps, leurs com­pé­tences, leurs res­sources avec les plus dému­nis, les bles­sés, bri­sés, reje­tés, lais­sés pour compte, tous ces cas par­ti­cu­liers : pauvres, vieux, malades… dans l’indifférence presque totale. Leur cre­do : « rap­pro­cher les gens les uns des autres », mais qui vou­drait être proche des per­sonnes en souf­france ? (…) Alors qu’eux-mêmes ont déjà peu de moyens, sont sans emploi ou retrai­tés, [ils] ont reçu, récon­for­té, réchauf­fé, héber­gé, nour­ri, sans condi­tions, (…) ont ouvert leur cœur et leur porte. Malgré les dif­fi­cul­tés, l’élan est tou­jours le même : par­ta­ger. Antoine

Merci infi­ni­ment pour les vête­ments. Votre aide nous per­met de tra­ver­ser plus faci­le­ment cette période pénible. Une famille

Votre écoute et vos conseils me redonnent l’espoir, votre géné­ro­si­té, les repas et le loge­ment m’ont per­mis de retrou­ver un peu de tran­quilli­té et j’ai enfin pu me repo­ser. Je vous remer­cie infi­ni­ment, sin­cè­re­ment, de votre gen­tillesse. J.

Votre aide est du baume sur le cœur. Merci de votre sol­li­ci­tude. Vous ren­dez le moral aux per­sonnes abat­tues. A.P.

Nous vou­drions remer­cier l’association Euphoria pour l’aide finan­cière et maté­rielle qu’elle nous a appor­té. L’aide finan­cière et les vête­ments nous ont vrai­ment ren­du ser­vice. Les enfants ont été très heu­reux des chaus­sures et des jouets. Dieu vous bénisse… Famille Da Silva

Je remer­cie Euphoria pour la cui­si­nière qu’ils m’ont don­née. Manuel

Mes enfants et moi, nous vous remer­cions pour votre aide, pour la nour­ri­ture, les habits et les jouets. Grâce à vous, nous pou­vons tra­ver­ser cette période dif­fi­cile. Encore mer­ci. Famille L. M., Sébastien et Ludo

Un peu d’attention, de confiance, l’espoir dans le len­de­main, c’est tout ce qu’il nous fal­lait à mon fils et à moi. Christian était là et la vie a repris… Pascale

C’est pesant de dépendre de la cha­ri­té d’autrui. Il y a tou­jours l’angoisse de devoir quelque chose en retour et sur­tout de ne pas être à la hau­teur. Avec l’association Euphoria, le pro­blème ne se pose pas. Chacun est accep­té tel qu’il est. Véronique

Je vous remer­cie pour tout ce que vous avez fait pour moi. Votre aide a été effi­cace (…). Votre asso­cia­tion se situe jus­te­ment dans une tranche de social qui n’est trai­tée par nulle autre. On devrait en par­ler… Élisabeth Ducommun

Je [vous] remer­cie pour l’aide pré­cieuse et la pré­sence. Laurence

Un grand mer­ci pour votre aide ali­men­taire. Toute la famille en a pro­fi­té. En cette période dif­fi­cile, cette aide est vrai­ment la bien­ve­nue. Nous espé­rons tous que l’association pour­ra conti­nuer dans les meilleures condi­tions. Encore mer­ci… Patrice

J’envoie tous mes vœux à l’association. Il vous faut beau­coup de cou­rage, de per­sé­vé­rance et d’abnégation pour faire le bien… Je confie cette inten­tion au Seigneur. Toutes mes ami­tiés à vous… Sœur Andrée, Communauté des Sœurs Hospitalières et de la Charité, Neuchâtel

Un grand bra­vo à cette asso­cia­tion ! Malgré les dif­fi­cul­tés, elle per­sé­vère et conti­nue son œuvre. C’est à ce point un magni­fique exemple pour toutes et tous ! Un béné­fi­ciaire

L’association Euphoria est dotée de qua­li­tés rares : l’écoute, l’attention, aucun juge­ment, beau­coup de com­pré­hen­sion… Je remer­cie plus par­ti­cu­liè­re­ment Christian pour son aide régu­lière, sa façon d’écouter et de com­prendre les sen­ti­ments pro­fonds de la per­sonne, de cibler rapi­de­ment où il faut agir. Jamais aupa­ra­vant je n’ai eu l’occasion de béné­fi­cier d’autant d’écoute et d’aide concrète. Bravo. Merci… et conti­nuez le plus long­temps pos­sible. Sylvie R.

Un très grand mer­ci pour l’aide que vous essayez d’apporter à l’association Les P’tits Bouchons. Georgette di Fabrizio, Association Les P’tits Bouchons, Meyrin

Âgée et malade, je me sen­tais seule et aban­don­née comme beau­coup de vieilles per­sonnes deve­nues inutiles. Je suis pro­fon­dé­ment recon­nais­sante à [votre] asso­cia­tion d’avoir adou­ci ma peine. Suzanne

[Vous m’avez] ren­du la vie et redon­né l’espoir. Un grand mer­ci. P.

Par l’intermédiaire de son pré­sident, j’ai fait la connais­sance (…) de l’association Euphoria. Dans la pers­pec­tive de soli­tude qui était la mienne, cela m’a don­né beau­coup de cou­rage et de force. [Nos] nom­breuses ren­contres (…) ont déve­lop­pé chez moi le sens cri­tique qu’il me fal­lait pour mieux com­prendre notre monde. Des ren­contres sym­pa­thiques, cha­leu­reuses et ami­cales qui n’avaient rien à voir avec les soins que j’ai reçu en psy­chia­trie. Je [leur] dois beau­coup, et je sou­haite que d’autres puissent être aidés par Euphoria. Pierre-Antoine

Votre tra­vail est impres­sion­nant. Jean Ziegler

Je suis très recon­nais­sante envers l’association Euphoria, qui m’a aidée dans une période de ma vie qui allait très mal. Les membres étaient dis­po­nibles jour et nuit, à n’importe quelle heure, pour être à mon écoute lorsque j’étais arri­vée au bord du gouffre. Ils ne m’ont jamais aban­don­née, j’ai pu m’en sor­tir grâce à eux. Polar

Je suis très heu­reuse de savoir que, si le Seigneur le per­met, les acti­vi­tés de l’association vont reprendre nor­ma­le­ment. Stéphane va bien. Il a pas­sé six mois envi­ron dans un centre de réédu­ca­tion. Il a beau­coup chan­gé. Je ne trou­ve­rai jamais les mots suf­fi­sants pour dire mer­ci à l’association Euphoria. Nous comp­tons créer une asso­cia­tion de parents d’enfants I.M.C. très dépen­dants, [qui] sont nom­breux [et] aban­don­nés. Malheureusement, Stéphane n’aura jamais la parole pour vous dire mille fois mer­ci. Mais je sais que, dans son cœur, il vous est très recon­nais­sant. Le sou­rire qu’il affiche chaque fois que je pousse son fau­teuil est témoin. Merci pour ce grand geste de cœur. Dorothée, maman de Stéphane

Je vou­lais [vous] remer­cier du fond du cœur (…) pour tous les efforts [que vous avez faits], par­ti­cu­liè­re­ment lorsque j’avais un gros pro­blème fami­lial. [Vous avez] su me récon­for­ter maintes fois lorsque j’étais en crise de déses­poir et je [vous] en remer­cie encore. F.

Je remer­cie de tout cœur toute votre asso­cia­tion pour l’aide maté­rielle et l’appui moral qui m’ont été (et me sont encore) appor­tés dans les moments dif­fi­ciles. Odette

Nous dési­rons vous remer­cier très sin­cè­re­ment pour le magni­fique lot de peluches que vous avez offert pour les enfants de notre École et Foyer. Votre geste géné­reux et dés­in­té­res­sé est très appré­cié, aus­si bien des enfants que du per­son­nel. Fondation Clair Bois

Merci pour votre prise en charge et votre enga­ge­ment ! G.Biotto

Votre tra­vail est magni­fique ! Cela me fait tou­jours un immense plai­sir de voir des gens qui s’engagent, un grand bra­vo ! Frédéric Guerne, Fondation Digger

Vos actions envers les vic­times du tsu­na­mi sont for­mi­dables. Sans sou­tien par des asso­cia­tions comme la vôtre, nous ne pour­rions conti­nuer sur place ce que nous avons entre­pris suite à cette catas­trophe. [Les grosses ONG] ne se pré­oc­cupent pas des pro­blèmes quo­ti­diens que la popu­la­tion ren­contre, mais [cherchent] uni­que­ment des pro­jets à gros bud­get. C’est là que nous inter­ve­nons avec l’argent que nous rece­vons de par­ti­cu­liers ou [d’] asso­cia­tions. Nous tenons à vous remer­cier pour votre geste et votre confiance envers notre asso­cia­tion. Philippe Polakowski, Entraide et Solidarité Child Watch Phuket

Je vou­lais vous remer­cier de m’avoir invi­tée. D’avoir dis­cu­té m’a beau­coup aidé et aus­si fait com­prendre que, pour aller mieux, je devais — mal­gré la mala­die — res­ter sur­tout en accord avec moi-même et faire ce qui me fait du bien. Géraldine

En continuant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer