Vous êtes ici : Accueil > Euphoria > Notre phi­lo­so­phie

Notre philosophie

« Si la pré­sence est d’exister en un lieu et un moment don­nés, c’est aus­si le sen­ti­ment d’être, de ce qui est, nous accom­pagne et nous habite. Si c’est l’ubiquité de Dieu, c’est enfin celle de ce que nous fûmes, sommes et serons, le par­fum, le goût, le souffle et la caresse de chaque être, de chaque chose au fond de nous. » (C.Guyot)

Ensemble pour aider à vivre, à survivre, à revivre…

Il y aura tou­jours quelqu’un pour m’aider… à com­men­cer par moi-même. Mais, par­fois, il faut que l’on vienne me le rap­pe­ler  ! Voilà ce que nous pour­rions tous pen­ser un jour ou l’autre. Si nous avons par­fois besoin d’une main secou­rable, elle ne se tend vers nous que parce que nous en valons la peine : tout ce dont nous avons besoin est en nous.

Euphoria s’est don­né pour mis­sion d’aider les per­sonnes en souf­france à reprendre pied, à rede­ve­nir maîtres de leur existence…

Être à l’écoute de soi favo­rise l’écoute d’autrui et l’écoute du monde, accroît la dis­po­ni­bi­li­té. En auto­ri­sant la per­sonne dans le besoin à nous par­ler de sa souf­france, nous lui per­met­tons de se l’exprimer à elle-même. Elle se met de la sorte à la fois à son écoute et à l’écoute d’autrui. Cette ouver­ture — plus natu­relle et spon­ta­née qu’on le pense —, lui per­met rapi­de­ment d’évoquer ses propres stra­té­gies, se recon­nais­sant inter­ve­nante pri­vi­lé­giée de sa propre vie.

Il ne s’agit pas d’une démarche d’aide sociale au sens strict  : nous aidons davan­tage la per­sonne à se recons­truire, à trou­ver ses propres solu­tions, que nous ne résol­vons ses pro­blèmes. Si elle est en effet dans le besoin, il s’agit sur­tout d’un besoin fon­da­men­tal  : retrou­ver ses forces pour faire face.

Il ne s’agit pas d’une démarche psy­cho­thé­ra­peu­tique, bien que com­plé­men­taire aux soins médi­caux pour qui en a besoin  : nous enga­geons une simple rela­tion humaine, ami­cale sinon affec­tueuse (ren­for­ce­ment posi­tif). Se sen­tir moins seul, moins insi­gni­fiant, moins incon­sis­tant, moins inapte, pou­voir se repo­ser un peu sur quelqu’un, (ré)apprendre à par­ta­ger et trou­ver ensemble des solu­tions aide à sur­mon­ter les épreuves et donc… à retrou­ver ses forces.

Il ne s’agit pas, non plus, d’une démarche reli­gieuse, car elle ne se fonde pas sur les croyances indi­vi­duelles ou une inter­ven­tion magique. Si les épreuves de l’existence faussent la per­cep­tion et l’interprétation de la réa­li­té, un regard neutre et objec­tif peut aider à réajus­ter son rap­port à soi et au monde, rap­port alors fon­dé sur le déploie­ment de qua­li­tés authen­tiques, fruit d’un tra­vail sur soi-même. Les forces retrou­vées enfin mobi­li­sées… pour faire face et s’épanouir.

De manière très prag­ma­tique, notre tra­vail consiste sim­ple­ment à aider à répondre à la ques­tion  : quels sont les moyens réel­le­ment à ma dis­po­si­tion pour résoudre tel pro­blème qui se pose  ? De quoi suis-je capable ?

Notre objec­tif est ain­si que la per­sonne retrouve l’accord avec elle-même, avec autrui, avec la vie, retrouve l’envie de s’engager, une fois ses moyens réta­blis. Intérieurement sou­la­gée, com­prise, accep­tée, accom­pa­gnée et sou­te­nue, valo­ri­sée, moti­vée, puisse-t-elle mobi­li­ser libre­ment toutes ses capa­ci­tés pour affron­ter les dif­fi­cul­tés exté­rieures, en vue de (re)construire sa vie de façon la plus satis­fai­sante possible.

Mais notre objec­tif va aus­si au-delà  : inci­ter au par­tage, faire en sorte que la per­sonne en pleine pos­ses­sion de ses res­sources, s’investisse à son tour pour ses sem­blables et son envi­ron­ne­ment, de façon res­pon­sable et consciente, de telle sorte que, de proche en proche, nous puis­sions tous contri­buer à l’amélioration durable de nos condi­tions de vie.

Dévolue à l’approche humaine, axée sur l’individu auquel elle s’adapte au cas par cas, Euphoria vise à rendre à l’être humain sa place dans le monde, de façon holis­tique, en ten­tant de sou­la­ger sa souf­france et d’a­dou­cir son exis­tence par le rap­pro­che­ment et le par­tage. Sa démarche repose sur la res­tau­ra­tion de l’es­time de soi et de la confiance, et la réa­li­sa­tion per­son­nelle en har­mo­nie avec le milieu.

L’abandon et le rejet des per­sonnes âgées, la soli­tude affec­tive et phy­sique des malades, l’i­so­le­ment des per­sonnes atteintes de troubles psy­chiques, le manque de temps ou d’é­coute que subissent actuel­le­ment un nombre crois­sant d’en­fants et d’a­dultes livrés à eux-mêmes… autant de com­bats à mener, de défis à rele­ver et de choses à changer.

En ce sens, des soi­rées de ren­contres, des groupes de paroles et des ate­liers sont pro­po­sés, axés sur la valo­ri­sa­tion des res­sources et des qua­li­tés indi­vi­duelles, l’al­truisme, l’é­thique, l’é­co­lo­gie et la pré­ser­va­tion du vivant, et des articles sont occa­sion­nel­le­ment publiés. En savoir plus.

Vous trou­ve­rez des infor­ma­tions com­plé­men­taires concer­nant le but d’Euphoria et ses actions sur le ter­rain, aux pages Qui sommes-nous ou Actions géné­rales, ain­si qu’aux rubriques Euphoria, Social et Éducation et formation.

En continuant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer