Vous êtes ici : Accueil > Euphoria > Publications > Archives > Empreinte éco­lo­gique

Empreinte écologique

Cette page a été éla­bo­rée et mise en ligne en 2006, puis sup­pri­mée de la rubrique « Environnement et bio­di­ver­si­té » de notre site en 2010. Nos efforts dans ce domaine ayant fina­le­ment été vains, nous avons alors renon­cé à ten­ter de sen­si­bi­li­ser nos béné­fi­ciaires à la ques­tion du recy­clage. Toutefois, le sujet étant à nou­veau d’ac­tua­li­té, nous avons repla­cé cette page, les pré­cé­dentes et la sui­vante, à nou­veau acces­sibles, dans les archives de la rubrique « Euphoria ». Certains liens ne sont plus valides, cette page et nos fichiers PDF télé­char­geables n’ayant pas été remis à jour depuis 2010.

Économies d’énergie

Dès 2006, l’État de Genève a lan­cé une cam­pagne d’in­for­ma­tion afin de pro­mou­voir les éco­no­mies d’élec­tri­ci­té : « Réflexe éner­gie, cha­cun agit ! ». La consom­ma­tion élec­trique pour­rait faci­le­ment être réduite. Ainsi, selon le Département du ter­ri­toire de Genève, « si tous les Genevois étei­gnaient régu­liè­re­ment leurs appa­reils en veille, l’éner­gie éco­no­mi­sée repré­sen­te­rait chaque année (…) l’é­qui­valent de la consom­ma­tion totale d’élec­tri­ci­té de toutes les écoles du can­ton pen­dant 180 jours !

« Cette année, la cam­pagne met l’ac­cent sur quatre gestes concrets et faciles à mettre en œuvre [voir ci-des­sous]. (…) Les éco­no­mies poten­tielles, [par exemple en uti­li­sant des ampoules éco­no­miques, pour­raient] éclai­rer toutes les rues du can­ton pen­dant 600 jours (…). En effet, si tous les foyers gene­vois adop­taient ce geste simple, l’éner­gie éco­no­mi­sée en une année per­met­trait d’a­li­men­ter tous les éclai­rages publics pen­dant 20 mois ! »

Quatre gestes simples…

qui per­met­tront de réa­li­ser sans contrainte des éco­no­mies d’éner­gie non négligeables :

Dégivrer régu­liè­re­ment son frigo

Lorsque la couche de glace d’un réfri­gé­ra­teur ou d’un congé­la­teur dépasse 3 mm, l’ap­pa­reil sur­con­somme 30 % d’éner­gie. Potentiel d’é­co­no­mie au niveau du can­ton : 25 GWh.

Utiliser des ampoules économiques

Les ampoules éco­no­miques per­mettent de divi­ser par deux les fac­tures d’é­clai­rage. Potentiel d’é­co­no­mie au niveau du can­ton : 50 GWh.

Pour mémoire, les ampoules à incan­des­cence clas­siques ne conver­tissent que 5 % de l’éner­gie en lumière, 95 % se per­dant sous forme de cha­leur. Les ampoules éco­no­miques, en revanche, consomment jus­qu’à 80 % d’élec­tri­ci­té en moins à puis­sance d’é­clai­rage égale, avec une durée de vie jus­qu’à 8 fois supérieure.

Éteindre com­plè­te­ment ses appa­reils avec une mul­ti­prise à interrupteur

Les appa­reils qui ne sont pas tota­le­ment éteints — en veille — repré­sentent entre 5 et 15 % des dépenses éner­gé­tiques d’un ménage. Potentiel d’é­co­no­mie au niveau du can­ton : 40 GWh.

Achat d’ap­pa­reils notés A par l’é­ti­quette Énergie

Un réfri­gé­ra­teur clas­sé A++ consomme la moi­tié de l’éner­gie néces­saire à un modèle clas­sé B. Potentiel d’é­co­no­mie au niveau du can­ton : 40 GWh.

Pour aller plus loin…

Le guide « Réflexe éner­gie », pré­sen­tant d’autres éco­gestes faciles à mettre en œuvre, est dis­po­nible gra­tui­te­ment auprès d’Environnement-Info, télé­phone : 022 327 47 11.

Pour en savoir plus : www.ge.ch/environnement-info.

Calculez votre empreinte écologique

L’asso­cia­tion Agir 21, à Genève, vous offre de cal­cu­ler votre empreinte écologique…

« L’empreinte éco­lo­gique, c’est quoi ? Que ce soit pour se nour­rir, se dépla­cer, se loger ou gérer nos déchets, nous pre­nons à la pla­nète des res­sources natu­relles. Tout va bien tant que nous ne pre­nons pas plus que ce que la nature peut nous offrir. Mais est-ce que nous pre­nons plus ? C’est à cette ques­tion que tente de répondre l’empreinte éco­lo­gique. Votre empreinte éco­lo­gique est une esti­ma­tion de la super­fi­cie dont la terre a besoin pour sub­ve­nir à vos besoins, sans épui­se­ment des res­sources. Votre empreinte éco­lo­gique vous per­met de mesu­rer votre influence directe sur la nature.

« Combien nous offre la nature ? Nous allons tout mesu­rer en ter­rains de foot (un ter­rain de foot = 50 x 100 m = 1/2 hec­tare). Si l’on compte la super­fi­cie totale de la pla­nète Terre, il y a envi­ron 17 ter­rains de foot par per­sonne pour 6 mil­liards de per­sonnes. Après avoir enle­vé les océans, les déserts, les gla­ciers et tous les endroits où l’on ne peut ni vivre ni culti­ver la terre, il reste envi­ron 4 ter­rains de foot par per­sonne. Si on admet qu’il faut réser­ver un quart de cet espace pour les autres espèces ani­males, il reste envi­ron 3 ter­rains de foot dis­po­nibles pour cha­cun des 6 mil­liards d’in­di­vi­dus vivant à l’heure actuelle.

« Quelle est notre empreinte éco­lo­gique ? Pour une seule per­sonne vivant en Europe, la terre a besoin en moyenne de 10 ter­rains de foot pour sub­ve­nir à ses besoins sans épui­se­ment des res­sources. La moyenne mon­diale est d’en­vi­ron 5 ter­rains de foot par per­sonne. Cela veut dire que nous sommes en train d’é­pui­ser les res­sources natu­relles. Oui, nous consom­mons déjà plus que ce que la terre peut nous offrir sur le long terme. Nous sommes loin du déve­lop­pe­ment durable. Si nous met­tons ces résul­tats dans la pers­pec­tive d’une popu­la­tion mon­diale de 10 mil­liards d’in­di­vi­dus en 2050, asso­ciée à une crois­sance éco­no­mique mon­diale, il y a de quoi s’in­quié­ter pour les géné­ra­tions à venir.

« Que faire ? Vous pou­vez obte­nir ici une esti­ma­tion de votre empreinte per­son­nelle. En simu­lant une modi­fi­ca­tion de com­por­te­ment, vous pour­rez éga­le­ment décou­vrir com­ment dimi­nuer cette empreinte. A vous de réagir. Si vous vou­lez savoir com­ment influen­cer l’empreinte éco­lo­gique de l’en­semble de la popu­la­tion humaine, il va fal­loir réflé­chir à redé­fi­nir le progrès…

« L’empreinte éco­lo­gique existe main­te­nant en quatre langues : fran­çais, anglais, por­tu­gais et espagnol. »

Association Agir 21
Square Clair-Matin 9
1213 Genève (Suisse)

Pour cal­cu­ler votre empreinte écologique

Pour cal­cu­ler votre empreinte éco­lo­gique, lan­cez l’ap­pli­ca­tion direc­te­ment depuis le site d’Agir 21 (accès aux mises à jour et autres acti­vi­tés de l’association) :

www.agir21.org.

Un premier pas

Entre 2006 et 2007, l’as­so­cia­tion Euphoria a réduit sa consom­ma­tion d’élec­tri­ci­té de près de 20 %, sans mesures dra­co­niennes (notam­ment en arrê­tant les appa­reils élec­triques plu­tôt que de les lais­ser en veille), et vise une nou­velle dimi­nu­tion gra­duelle de 10 % d’i­ci à 2010. Dès que pos­sible, elle opte­ra pour SIG Vitale Vert (éner­gie solaire et biomasse).

Depuis le prin­temps 2007, l’as­so­cia­tion n’u­ti­lise plus désor­mais que du papier, des enve­loppes et des car­touches d’encre 100 % recyclé-e-s.

Enfin, par ses membres, elle évite d’ores et déjà les embal­lages super­flus, et recycle sys­té­ma­ti­que­ment tout ce qui peut l’être : com­post, papier et car­ton, verre, métal, PET et PE. En ce qui concerne les autres plas­tiques, un contact a été pris avec l’en­tre­prise Swisspolymera S.A., à Payerne, qui recycle ceux-ci.

Malheureusement, contrai­re­ment aux can­tons de Vaud ou de Fribourg, par exemple, qui prennent déjà en charge les plas­tiques, aucun accord n’a encore été pas­sé entre le can­ton de Genève et les éven­tuels col­lec­teurs sus­cep­tibles de col­la­bo­rer avec Swisspolymera S.A. tels que Serbeco et Transvoirie.

Nous vous infor­me­rons ici de l’é­ven­tuelle mise en place de col­lectes de plas­tique à Genève.

En continuant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer